La Côte d’Ivoire s’investit dans les smart grids

Rédigé par Amandine Perrault | Le 16 mai 2014 à 07:00
Côte d'Ivoire / Afrique / smart grids / transition énergétique

La Côte d’Ivoire envisage de multiplier sa production d’électricité dans les années à venir. Elle souhaite atteindre 4000 MW en 2020 afin de sécuriser son approvisionnement. Pour cela, elle compte s’appuyer sur les réseaux intelligents. 

Dynamiser le développement du secteur électrique

C’est lors de l’ouverture du premier forum africain sur le thème « smart grids une solution pour une Afrique émergente » qu’Adama Tounguara, le ministre ivoirien du Pétrole et de l’Énergie a annoncé les efforts du pays pour produire 4000 MW en 2020. L’enjeu est de donner au secteur de l’électricité les instruments nécessaires à son redressement et à la dynamisation de son développement, prendre en compte les énergies renouvelables et renforcer le dispositif de répression des fraudes et des actes délictueux préjudiciables au secteur de l’électricité.

« Notre objectif est d’accroître la part des énergies renouvelables (EnR) dans le mix énergétique à travers la mise en valeur de notre potentiel en biomasse, en petite hydroélectricité, en énergie solaire », a déclaré M. Toungara. « Les projets engagés à ce jour vont permettre d’atteindre une puissance installée d’environ 1900 MW en 2015, notre ambition étant d’atteindre 4000 MW en 2020 sécurisant ainsi notre approvisionnement en électricité », a-t-il ajouté.

Pour parvenir à atteindre de tels résultats, le ministre a indiqué vouloir investir dans les réseaux électriques intelligents qui permettront de surmonter les « obstacles au développement du secteur de l’énergie en Afrique et en Côte d’Ivoire en particulier ».

source

0 Commentaire(s)
    Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

    Laisser un commentaire