Smart Energies - Expo 2016

Etats-Unis : sur la voie du 100 % renouvelable

Rédigé par Julien Jormot | Le 12 janvier 2016 à 13:30
États-unis énergie renouvelable EnR

Pour les Etats-Unis, parvenir à un mix énergétique basé totalement sur les énergies propres d’ici à 2050 est un objectif qui gagne de plus en plus de terrain auprès de l’opinion publique. De nombreux rapports émanant d’organisations environnementales ont permis de mettre en lumière les différentes façons d’atteindre ce niveau. 

Que ce soit Greenpeace ou WWF,  on retrouve dans ces études d’importantes préconisations qui permettraient au continent américain de jouir prochainement d’un modèle énergétique complètement décarboné. 

Après la COP21, qui se tenait il y a quelques semaines à Paris, la volonté internationale de contenir la hausse des températures et réduire les émissions de gaz à effet de serre afin de freiner les dérives climatiques s’est renforcée, déclenchant une vague de plans d’actions permettant à chacun des pays engagés dans cette lutte de tenir le pari.

Aujourd’hui, un nouveau rapport lève le voile sur une feuille de route qui conduirait les Etats-Unis vers une production énergétique 100 % renouvelable d’ici à 2050. Menée par une équipe de chercheurs de l’Université de Standford et intitulée « 100% Clean and Renewable Wind, Water and Sunlight all-sector Roadmaps for the 50 United States », cette étude indique que la possibilité pour les USA de disposer d’une énergie 100 % propre est concrètement réalisable d’ici les 35 prochaines années.

Selon le rapport, ce mix énergétique s’articulerait autour de :

-30,9 % d’éolien terrestre

-19, 1 % d’éolien en mer

- 30,7 % de centrales photovoltaïques

- 7,2 % de panneaux photovoltaïques installés sur les toits

- 7,3 % d’énergie solaire concentrée avec systèmes de stockage

- 1,25 % de géothermie

- 0,37 % d’énergie marémotrice / énergie houlomotrice

- 3,1 % d’hydroélectricité

Un marché de 6 millions d’emplois

Ce scénario serait à l’origine de la création de millions d’emplois. Au total, les chercheurs estiment que près de 6 millions d’emplois pourraient voir le jour grâce au développement massif des énergies propres. De quoi largement compenser la perte de 3,9 millions d’emplois que la disparition des secteurs énergétiques traditionnels devrait provoquer.  

Les chiffres avancés dans l’étude sont basés sur les technologies actuellement sur le marché. Il y a donc un potentiel pour améliorer ces résultats si les différents acteurs énergétiques parviennent à développer des technologies à une échelle permettant à ces dernières de gagner en compétitivité.

Alors que l’énergie marémotrice ou l’énergie houlomotrice représentent une part infime du mix énergétique défini, leur part pourrait bien être revue à la hausse si de nouvelles avancées venaient à être réalisées dans ce domaine, permettant au passage à ces sources énergétiques de devenir plus abordable en termes de prix. Les experts projettent que le marché américain propre à ces deux énergies devrait représenter plus de 10 milliards de dollars à l’horizon 2020. Ils craignent cependant une baisse significative du marché de l’hydroélectricité, qui pourrait décliner de 66,7 % entre 2040 et 2069, avec pour cause principale de cette diminution le changement climatique. 

0 Commentaire(s)
    Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

    Laisser un commentaire