L’Inde restructure ses smart grids

Rédigé par Julien Jormot | Le 09 août 2014 à 07:00
smart grids / Inde / ISGF / Open ADR Alliance

Suite au développement de nombreux smart grids en Inde, le ministre de l’Energie souhaite recentrer les efforts déjà effectués pour améliorer la distribution d’électricité auprès de la population en faisant appel à OpenADR Alliance et à ISGF.

OpenADR Alliance et ISGF conseilleront les smart grids indiens

En Inde, le réseau existant ne permet pas de fournir de l’électricité à 40% de la population. Des projets de smart grids ont été développés dans le pays mais de manière très fragmentée. Le ministre indien de l’Energie souhaite donc pouvoir réformer le secteur de l’énergie afin d’améliorer la situation. En 2013, le gouvernement avait publié une étude « Smart Grids Vision and Roadmap for India », fixant la politique énergétique à suivre pour les quinze prochaines années.

L’OpenADR Alliance (Open Automated Demand Response) vient de signer un partenariat avec India Smart Grid Forum (ISGF). L’ISGF est une initiative de partenariat public-privé qui aide les services publics à maintenir la fiabilité du réseau et à améliorer l’efficacité énergétique grâce à l’application des smart grids. «Ce partenariat permettra de créer une plate-forme pour les membres des parties publiques et privées, les institutions de recherche et les services publics d'électricité afin d’échanger des idées et des informations sur les smart grids et de développer des scénarios sur l'accès à l'énergie propre en Inde" a déclaré Rish Ghatikar, membre du conseil d'administration d’OpenADR Alliance. 

OpenADR Alliance et ISGF feront des recommandations au gouvernement sur la mise en place des smart grids dans le contexte indien. Leurs études prendront en compte l’analyse des coûts, des avantages des smart grids, des récents progrès techniques ainsi que le développement des énergies renouvelables.

source

0 Commentaire(s)
    Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

    Laisser un commentaire