L’Europe pour une baisse de 40 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030

Rédigé par Marie Colin | Le 08 janvier 2014 à 09:30
France Allemagne Italie Royaume-Uni

L’Allemagne, la France, le Royaume-Uni et l’Italie plaident pour que l’Union européenne baisse ses émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40 % à l’horizon 2030 par rapport aux niveaux de 1990. Le but est d’obtenir un accord international et d’augmenter les investissements dans les énergies renouvelables et les nouvelles technologies peu polluantes.

Soutenir les énergies renouvelables et développer les smart grids

Les quatre « poids lourds » européens ont fait parvenir une lettre à la Commission européenne alors que cette dernière doit rendre public, le 22 janvier, un livre blanc sur ses ambitions quant à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. « L’UE doit élaborer au plus vite une position claire et ambitieuse sur la réduction de ses émissions d’ici 2030 », indique la lettre plaidant pour que l’Europe soit à l’avant-garde des négociations mondiales sur le climat qui auront lieu à Paris en 2015.

L’objectif affiché par les quatre pays d’une baisse d’au moins 40 % des émissions de gaz à effet de serre inciterait l’UE à investir plusieurs milliards d’euros dans les technologies peu polluantes. Des investissements qui, in fine, seraient créateurs d’emplois et réduiraient les très coûteuses importations européennes d’énergies fossiles.

Cette lettre fait suite à la déclaration commune à huit Etats européens – dont l’Allemagne, la France et l’Italie – militant pour des investissements de long terme en faveur de l’efficience des énergies éolienne et solaire par le biais des réseaux intelligents. Toutefois, ces propositions devraient rencontrer l’opposition d’une minorité d’Etats membres, dont la Pologne. L’économie polonaise dépend en effet en grande partie du charbon et le pays ne désire pas se voir imposer des contraintes environnementales et énergétiques susceptibles d’avoir un impact négatif sur la croissance.

A l’heure actuelle, l’Union européenne s’est d’ores et déjà fixé l’objectif d’une réduction de 20 % de ses émissions d’ici 2020.

0 Commentaire(s)
    Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

    Laisser un commentaire