Smart Energies - Expo 2016

Smart cities : la nature reprend ses droits à New-York

Rédigé par Vincent Gaillard | Le 20 janvier 2016 à 16:22
Smart cities nature New-York environnement

La pollution de l’air serait à l’origine de 6% des décès à New-York, indiquent les données officielles de ville. La municipalité a d’ailleurs mis en place un plan, baptisé OneNY, destiné à faire de la mégapole la ville où l’air est le plus pur du pays d’ici 2030. Un projet qui inclut la plantation de quelque 950 000 arbustes notamment.

De nombreuses initiatives vertes à New-York

La nature est en passe de reprendre ses droits à New-York. En témoigne les différentes initiatives nées depuis le tournant de 2009, moment où Michael Bloomberg (prédécesseur de l’actuel maire, Bill de Blasio) lançait la réhabilitation « green » de la High Line, toute retapissée d’espaces verts.

Après la High Line, la Low Line (Low pour sous terre). James Ramsey a ainsi développé le Lowline Lab, un atelier dans le sous-sol de Manhattan, d’où surgissent toutes sortes de plantes et d’arbres grâce à une technologie redistribuant en souterrain la lumière collectée à la surface.

Plus récemment, la Green Line. Le cabinet d’architecture et design urbain, Perkins Eastman, a déposé une demande auprès de la municipalité de la ville afin de créer une diagonale « green » longue de plus de blocks sur Broadway. Il s’agirait d’un axe entièrement végétalisé interdit aux véhicules motorisés, à l’exception des véhicules d’urgence, en plein cœur de l’île de Manhattan.

0 Commentaire(s)
    Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

    Laisser un commentaire