Le Royaume-Uni publie sa feuille de route pour les smart grids

Rédigé par Marie Colin | Le 28 février 2014 à 09:00
Royaume-Uni Fallon smart grids énergie

Le Royaume-Uni a officialisé sa nouvelle feuille de route visant à accroître le contrôle des usagers sur leur consommation d’énergie, à créer des emplois et à économiser plusieurs milliards de livres.

Une enveloppe de 500 millions de livres déjà allouée

D’après le Smart Grid Forum, qui regroupe industriels, régulateurs et consommateurs, les réseaux intelligents permettront de compenser à hauteur de 12 milliards de livres par an le manque de compétitivité relative des énergies renouvelables. Le rapport établit la vision d’une « électricité intelligente soutenant une transition énergétique efficiente vers une économie à faible empreinte carbone, permettant ainsi au Royaume-Uni de respecter ses engagements en matière de sécurité énergétique ».

Par ailleurs, le rapport met en exergue les efforts déjà accomplis par le Royaume-Uni, notamment via le Low Carbon Network Fund, provisionné à hauteur de 500 millions de livres et dont la vocation est de permettre la réalisation de projets expérimentaux. « Nos réformes du marché de l’électricité mettront en place un environnement stable et attractif pour les acteurs désireux d’investir dans l’économie verte », a indiqué Michael Fallon, ministre britannique de l’Energie. « Il est vital de moderniser nos infrastructures afin qu’elles soient en conformité avec les besoins inhérents au déploiement des réseaux intelligents. Les smart grids vont créer des milliers d’emplois, soutenir la croissance économique et contribuer au rayonnement du pays », a-t-il également assuré.

0 Commentaire(s)
    Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

    Laisser un commentaire