Bordeaux accélère sa mutation en "smart city"

Rédigé par Julien Jormot | Le 05 janvier 2016 à 16:30
Bordeaux smart city ville intelligente

Depuis plusieurs années, Bordeaux encourage le développement des nouvelles technologies et s’engage à mettre l’innovation au service de ses habitants. Une façon de repenser la ville en " smart city " qui débouche notamment sur une meilleure gestion énergétique.

Une métropole labellisée "French Tech"

Connue mondialement pour ses grands crus, la ville de Bordeaux est en passe de devenir une véritable référence en matière de ville intelligente. La capitale de l’Aquitaine mène depuis quelques années une politique majeure en faveur du numérique et pousse le développement de la filière en finançant de nombreux projets à dominante digitale.

Cet engagement a permis à Bordeaux de recevoir en 2014 le label "French Tech" qui vient consacrer les villes ayant su mettre en place des écosystèmes dynamiques dans l’économie numérique. Une nouvelle marque pour la métropole bordelaise qui permet de mettre en lumière sa transition vers un modèle de ville intelligente, une transition nourrie de multiples initiatives mises en place autour de la mobilité, de l’énergie ou encore du commerce.

Bordeaux tient en effet à orienter son développement urbain afin qu’il réponde de manière optimale aux besoins de ses habitants. La ville prévoit d’attirer plus de 250 000 nouveaux habitants d’ici à 2030, une expansion que la municipalité entend appréhender de manière « intelligente ».

Avec la lige TGV qui reliera Bordeaux à Paris en à peine deux heures dès 2017, la ville s’apprête également à devenir un hub économique important dans l’Hexagone, renchéri par l’arrivée prochaine du nouveau quartier d’affaires Euratlantique ou encore de la Cité du numérique, véritable complexe high tech de plus de 27 000 m2 qui devrait commencer à accueillir des entreprises dès l’année prochaine.

Une ville au cœur de la transition énergétique

S’il n’y a pas de manuel prédéfini pour conduire un projet de "smart city", Bordeaux s’évertue à diversifier les projets qui l’inscrivent dans une démarche forte de développement durable et n’hésite pas utiliser  l’innovation pour mettre sur pied des initiatives à grande portée écologique, en favorisant notamment la pousse d’écoquartiers comme celui de Ginko.

Pour parfaire sa mutation vers la « smart city », Bordeaux entend mener aussi une politique volontariste en matière de transition énergétique. La municipalité souhaite aller vers une meilleure maitrise de sa consommation énergétique en ayant recours aux  "smart grids". Ces réseaux intelligents doivent permettre de connecter l’ensemble des acteurs de la filière énergétique entre eux et déboucher ainsi sur une gestion énergétique optimisée.

Avec Linky au cœur de ce système connecté, Bordeaux entend devenir un exemple de métropole responsable, capable de répondre aux enjeux environnementaux actuels et futurs. Une volonté rappelée par Anne Walryck, Vice Présidente de la communauté urbaine de Bordeaux en charge du développement durable. 

0 Commentaire(s)
    Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

    Laisser un commentaire