Pourquoi l'énergie houlomotrice est une bonne idée et pourquoi elle n'est pour l'instant pas utilisée

Rédigé par Fanny Le Jeune | Le 03 février 2015 à 08:20
houlomotrice énergie de la mer énergie des vagues Pelamis

L'énergie marine, en particulier celle des vagues, est un rêve frustrant pour les gens qui sont convaincus qu'elle pourrait fournir une source propre et durable de puissance, et qui serait de plus, moins chère que le charbon, le gaz naturel et l'énergie éolienne.

Technologie coûteuse et crise financière

Bien que la recherche ait montré que ces croyances étaient véridiques, il y a un certain nombre de raisons et d'exemples pour lesquels l'énergie des vagues n'est pas encore prête à émerger dès les premiers stades de développement.

Les vagues océaniques sont des sources constantes et fiables d'énergie si elles peuvent être exploitées. De plus, elles ne s'arrêtent pas de la façon dont le vent cesse de souffler ou le soleil de briller.

Une estimation de l'Electric Power Research Institute a révélé que 1 170 térawattheures d'énergie par année pourraient être générés à partir des côtes des États-Unis. Ce montant impressionnant de puissance pourrait fournir suffisamment d'énergie pour couvrir la moitié de la demande annuelle d'électricité du pays.

Cependant, il semblerait que cette voie encourageante n'ait pas été empruntée. À l'heure actuelle, il y a des dizaines d'approches technologiques pour capturer l'énergie des vagues, mais peu sont passées à l'étape expérimentale et encore moins mises en opération. Pour l'instant, la technologie est très chère, en témoigne le projet écossais de Pelamis : en usage en Écosse, le serpent de mer avait d'abord été testé au Portugal en 2008, mais il a été victime de la crise économique mondiale et n'a jamais été relancé.

source

0 Commentaire(s)
    Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

    Laisser un commentaire