Un nouvel algorithme qui permet d'économiser beaucoup plus de puissance

Rédigé par Amandine Perrault | Le 31 octobre 2014 à 05:19
algorithme smart-grids smart metering énergie

Les contrôles d'infrastructures modernes comme les smart-grids ont besoin de beaucoup de capacité de calcul. Les scientifiques du Centre interdisciplinaire pour la sécurité, la fiabilité et la confiance (SnT) de l'Université du Luxembourg ont développé un algorithme qui pourrait révolutionner ces processus. Avec leur nouveau logiciel, les chercheurs du SnT sont désormais capables de renoncer à l'utilisation de quantités considérables de capacité de calcul, grâce à ce qu'ils ont appelé le « micro mining ». 

Le logiciel qui contrôle en permanence son statu quo

Les réseaux modernes sont contrôlés par des programmes informatiques, le logiciel développé par l'équipe dirigée par le professeur Yves Le Traon, surveille en permanence l'état de l'équipement, règle les paramètres du système et génère des messages d'erreur. 

Pour surveiller l'équipement, cette solution primée lors de la dernière Conférence Internationale du génie informatique et de la connaissance en ingénierie, compare continuellement présent et passé en mesurant son statu quo. Avec ce nouvel algorithme, les chercheurs du SnT n'ont plus à vérifier en permanence l'état du système. L'analyse de celui-ci se fait automatiquement en se basant sur des données qui ont été mesurées à différents points dans le temps.

" A l'intérieur des smart-grids, de nombreux petits composants comme des cellules solaires, des redresseurs, et d'autres composants doivent être surveillés et contrôlés. Afin que les investissements et les coûts d'exploitation restent économiquement acceptables, ils doivent être équipés de petites unités de contrôle simples " affirme le Dr Jacques Klein, gestionnaire du projet au sein du SnT.

source

0 Commentaire(s)
    Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

    Laisser un commentaire